DOURNAC.ORG
Français  English

Informatique   Menu   Parenthèse


Voici le menu de cette partie informatique :



Parenthèse :

Comme je l'ai dit dans la page d'accueil, je suis un fan de Linux et plus précisément de la distribution Debian. J'utilise aussi les systèmes basés sur du FreeBSD comme les Mac mais le problème avec Apple, c'est le prix. On peut débattre pendant des heures en se demandant si le système d'exploitation (Operating System en anglais,OS) "Linux" est accessible pour le néophyte. Selon moi, je pense qu'une petite formation (introduction à la notion de Shell et aux commandes de base) permet de faire les mêmes choses que sous Windows, du moins pour les personnes ayant déjà quelques connaissances.

Le problème est que Linux ne fait pas encore parti, pour des raisons historiques et économiques, de la culture informatique "grand public". A l'heure où j'écris ces lignes, rares sont les ordinateurs vendus avec Linux par défaut sur le disque dur; le débutant qui vient d'acheter son ordinateur est donc conditionné à utiliser Windows. Il faut savoir qu'avant la commercialisation du personal computer (PC), l'informatique était, à travers UNIX (l'ancêtre de Linux), réservé à une élite (recherche, milieu universitaire). Dans ce contexte, Bill Gates fut le premier, avec Windows, à populariser l'informatique et le succès fut à la hauteur. Même aujourd'hui, 20 ans après, Windows est l'OS le plus utilisé pour un fonctionnement basique (bureautique, musique, traitement d'image, jeux vidéos...).

Linux a été développé en 1991 par un jeune étudiant de l'université d'Helsinki, Linus Torvalds. Son but était de pouvoir créer un système totalement compatible avec les systèmes UNIX tout en utilisant du code source non propriétaire (Le code source est la description du fonctionnement d'un OS). Chez Microsoft, les sources de l'OS sont privés et le développement des futures versions de Windows est réservé uniquement à leurs employés. Chez le pingouin (la mascotte de Linux qui s'appelle Tux), les sources de l'OS sont libres (voir licence GPL ci-dessous), c'est à dire accessibles et librement modifiables, ce qui change tout.

Au développement d'un système d'exploitation s'ajoute le développement software, c'est-à-dire des logiciels fonctionnant dessus. On peut en distinguer 4 types principaux :

  • sous licence Propriétaire, dont le code source n'est pas disponible car à des fins commerciales.


  • sous licence GPL (GNU General Public License), qui impose l'accès aux sources par tout le monde et la publication de toutes modifications éventuelles. Elle est donc qualifiée de "contaminante".


  • sous licence LGPL (GNU Lesser General Public License), moins restrictive, qui permet d'intégrer des programmes sous licence GPL à un programme qui sera dans le domaine propriétaire.


  • sous licence BSD, la plus permissive, qui donne le droit de modifier des programmes BSD et de les mettre sous licence propriétaire, c'est-à-dire sans être obligé de rediffuser les nouveaux sources.

Même si la licence GPL peut paraître extrême, elle est tout de même indispensable dans le développement de programmes aux évolutions "critiques". Prenons l'exemple du programme de serveur DNS "BIND" qui est notamment utilisé par tous les moteurs de recherche. Il est primordial qu'il soit sous licence GPL car toute modification qui ne serait pas redistribuée publiquement entraînerait de sérieux problèmes de compatibilité à l'échelle mondiale.

Richard Stallman, un des gourous du logiciel libre, disait: "Attaquer le partage, c'est attaquer la société", et c'est bien là le problème. Il ne faut pas nier le fait que le développement requiert des ressources et du temps, donc un coût humain, mais dans nos sociétés perpetuellement oppréssées économiquement, ne faut il pas se tourner vers des solutions alternatives à celles proposées par la spirale de la surenchêre propriétaire ? Entre le "tout GPL" et le "tout propriétaire", un juste équilibre doit être comme souvent nécessaire.

A partir de 1995, le développement de Linux prend un second souffle avec l'explosion d'Internet: la communauté des développeurs Linux s'étend de plus en plus, ce qui donne à cet OS une existence réelle sur le marché des systèmes d'exploitation. Ses différentes performances (sécurité, administration, stabilité, configuration ...) font qu'il est choisi par de plus en plus de fournisseurs d'accès. Il est ainsi devenu aujourd'hui le leader sur le marché de l'hébergement de sites Web. Linux existe maintenant sur plusieurs architectures comme avec la distribution Debian (x86, x64, ARM, MIPS, etc.). Il y a biensûr des inconvénients comme le peu de jeux vidéos 3D qui tournent aussi bien que sous windows et le retard dans tout ce qui est multimédia mais les petits pingouins y travaillent. Il faut aussi noter que le fait d'ouvrir publiquement les sources peut amener des personnes malveillantes à vouloir trouver des failles de sécurité ; je pense par exemple au serveur Apache qui est massivement utilisé. En fait, Il faut voir ce problème comme un avantage car cela pousse la communauté à programmer de façon toujours plus rigoureuse.

A ceux qui auraient des aprioris sur linux, je répondrai qu'il faut avant tout démystifier. L'installation peut poser problème pour les débutants. Certaines distributions comme Ubuntu sont devenues assez faciles à installer car la reconnaissance du matériel est bonne mais une Debian, réputée pendant longtemps pour être ardue à mettre en place, propose aussi aujourd'hui une interface d'installation accessible.

"We are Penguins. Resistance is futile. You will be assimilated"

ps : contribuez comme moi au projet Cosmology@Home dont le but est d'affiner le modèle décrivant le mieux notre Univers.

    Accueil | Astronomie | Sciences | Philosophie | Informatique | Cv    
- dournac.org © 2003 by fab -

Haut de Page